L´Adrc l´Agence pour le Dévelloppement Régional du Cinéma
         


L’année 2013 est la première année de pleine activité de l’ADRC en numérique. Elle est également, sans doute, celle du plus haut niveau d’intervention depuis la création de l’Agence. Cette forte demande des salles traduit les tensions et les difficultés d’accès aux films dont les exploitants font régulièrement état avec la diffusion numérique des films.

Les interventions de l’ADRC concernent un très grand nombre de localités : en 2013, ce sont plus de 1 240 localités hors points de circuits itinérants qui ont été desservies par des circulations ADRC, soit une augmentation de plus de 12 % par rapport à 2012. Ce total représente 75 % des communes équipées en France.

208 films ont été concernés (contre 131 en 2012 et 133 en 2011), tous dispositifs confondus, pour un total de 3 041 circulations (à 99 % numériques). 2 878 circulations ont été mises en place dans le dispositif Petites Villes et 163 dans les dispositifs Villes Moyennes et Art et Essai, marquant ainsi une reprise d’activité de ces deux derniers dispositifs par rapport à 2012.

50 distributeurs différents ont bénéficié des circulations ADRC, soit une diversité d’acteurs en progression de 43 % par rapport à 2012.

 73 % des films et 79 % des circulations ont concerné des films recommandés Art et Essai.

 86 % des films et 76 % des circulations ont bénéficié à des films de diffusion réduite ou moyenne (jusqu’à 300 copies).

L’activité de l’Agence porte donc très majoritairement dans les domaines définissant la diversité du cinéma : l’Art et Essai et les films peu ou moyennement diffusés, comme sur les films européens ou de nationalités autres que nord-américaines.

 73 % des films et 79 % des circulations ont concerné des films européens.

 Les films français ont représenté 56 % du total des films et 66 % des circulations.

 La part des films provenant de territoires autres que l’Europe et les Etats-Unis  a été de 14 % des films et 7 % des circulations, ces œuvres étant toutes recommandées Art et Essai.

 La part des films des Etats-Unis s’est élevée à 12 % des films et 7 % des circulations, 77 % de ces œuvres relevant de la recommandation Art et Essai.
 
 ÉTUDES

L’ADRC, par ses études, constate que la concentration des plans de diffusion des films ne se relâche pas en 2013 au niveau des villes-clés*.  

Il apparaît que la part de la diffusion régionale (hors Île-de-France) s’étend de 65 à 83 % selon les films et que l’accroissement de la diffusion ne fait que très légèrement progresser cette part (+1 % pour les films à plus de 300 établissements en sortie nationale).

Les villes et sites devenus prioritaires en terme commercial aux yeux des distributeurs – les Villes-Clés – représentent de 66 % à 89 % des plans de sortie. L’accès aux films de toutes les autres villes est, de fait, réduit à une part oscillant de 34 à 11 % de la diffusion et ne progresse que très légèrement avec l’augmentation des plans de sortie (34 % d’accès maximal pour les films à plus de 300 établissements, 33 % pour ceux à moins de 300). 

D’autre part, la diffusion des films se concentre dans les villes où l’offre d’un même film est partagée entre plusieurs établissements, essentiellement dans les grandes villes. Ce phénomène croît à mesure de l’élargissement des plans de diffusion (moyenne de 44 % de concentration pour les films à plus de 300 établissements, moyenne de 36 % pour les films à moins de 300).

Aussi bien dans le cas des villes à partages que pour les Villes-clés, il est constaté une concentration plus forte sur les films sortis par des distributeurs d’activité importante que pour ceux des distributeurs d’activité moyenne.

Enfin, les deux régions où la diffusion s’avère la plus concentrée sont l’Est (de 70 à 100 %) et le Nord (de 64 à 100 %), les villes-clés y absorbant même régulièrement l’intégralité de la diffusion régionale.

 * 19 films ont été particulièrement étudiés entre avril et décembre 2013. Tous sortis sur une combinaison initiale de 130 à 499 établissements, ils ont connu une forte demande des exploitants auprès de l’ADRC.
       
Toute l'équipe de l'ADRC vous présente ses meilleurs voeux pour l'année 2014, avec la participation exceptionnelle de Jerry Lewis, exhibant, lors du Festival de Cannes 2013, le document ADRC qui lui est consacré.
carte de voeux 2014
 
         
 ADHÉRER À L'ADRC !

Vous pouvez constater grâce à ces quelques données l’importance décisive des actions de l’Agence pour l’accès aux films sur tout le territoire, ainsi que l’ampleur de son intervention quotidienne en faveur de la diversité du cinéma.

Votre soutien et votre adhésion à l’ADRC sont nécessaires pour assurer le maintien de ces missions. A ce titre, le bulletin d’adhésion 2014 vous a été envoyé dernièrement afin que puissiez contribuer à défendre directement ces actions.

N'hésitez pas à prendre contact avec Sylvie LECAMUS pour toute question relative à votre adhésion.
 
  PHOTOTHÈQUE

Le Département Etudes de l’ADRC a réalisé des reportages photo, auprès de cinémas qu’il a accompagnés, pouvant être utilisés pour des besoins de publication.
C’est le cas de celui de Coutances « Le Long Court » et du « Cotentin » de Pirou. A Agen, il s’agit d’un projet urbain concerté : le « Studio Ferry » et le nouveau multiplexe « Cap Ciné ».
         
 ADRC | 16 rue d'Ouessant - 75015 Paris  |  Tél : 01 56 89 20 30  |  Fax : 01 56 89 20 40 
adrc@adrc-asso.org - http://www.adrc-asso.org - s´incrire / se désinscrire à la liste de diffusion